Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

jeudi 2 juin 2011

Ni Juif, ni Grec ...

Une fois n'est pas coutume, pour la fête de la Pentecôte (Shavouot), j'ai choisi de publier un article rédigé par Christian Douce, Chrétien messianique francophone. Ce texte est tout à fait de circonstance, car il souligne l'importance de la fraternité qui devrait prévaloir au sein de nos assemblées, quelque soient nos origines ethniques et/ou socio-professionnelles. Comme ce fut le cas lors de la Pentecôte de l'an 30, lorsque tous les disciples (Juifs et non-Juifs) se sont réunis avec les apôtres pour célébrer d'un même cœur et d'une même voix le Seigneur, qui était ressuscité depuis 50 jours. C'est en ce jour de Pentecôte qu'ils reçurent l'Esprit saint promis par le Seigneur. Il était donc primordial qu'ils fussent tous réunis le même jour! Bonne lecture et shalom.

Ni Juif, ni Grec ...

Galates 3 :28 : « il n’y a ni Juif, ni Grec; il n’y a ni esclave, ni homme libre; il n’y a ni mâle, ni femelle, car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus (Yeshoua HaMashiah). (Darby)
Ou :
« Il n’importe donc plus que l’on soit juif ou non juif, esclave ou libre, homme ou femme; en effet, vous êtes tous un dans la communion avec Jésus-Christ » (Yeshoua HaMashiah). (Bible en français courant).
Certains détracteurs du Messianisme m’ont demandé pourquoi Paul a dit aux Galates : « il n’y a ni juif ni Grec ! ... »
Il est vrai que vu comme cela, ça parait troublant. Voici donc mon interprétation.
D’abord il ne faut jamais sortir un verset biblique de son contexte ni le couper en morceaux. Il est évident que l’on peut faire dire tout et n’importe quoi à la Parole de Dieu, d’ailleurs certains ne s’en privent pas.
Pour commencer, Paul n’est ni chrétien, ni Juif, ni Grec. Il est l’apôtre de Yeshoua pour les Nations.

Je m’explique :
Paul reconnait qu’il est : « …du peuple de Dieu, Israélite, de la semence d’Abraham, de la tribu de Benjamin ». Il n’a pas rejeté ni sa Foi, ni ces origines, ni son judaïsme. Simplement, grâce à la révélation Divine, Paul a compris qu’une grande partie des « Juifs » de son époque étaient en dehors du Plan de Dieu, il n’est donc pas d’accord sur le comportement de ces contemporains Juifs. C’est d’ailleurs ce que Yeshoua reprochait aux pharisiens et autres docteurs de la Loi, durant son séjour terrestre, Il dit en Jean 8 :44 : «…Vous (les Pharisiens), vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. »; Matthieu 23 :13 : «… Mais malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! car vous fermez le royaume des cieux devant les hommes ; car vous n’entrez pas vous-mêmes, ni ne permettez à ceux qui entrent, d’entrer. »
Le but de Paul était de faire comprendre aux croyants des nations, donc au non-juifs, que le Royaume de Dieu était aussi pour eux et que, une fois greffés sur l’olivier franc ils devenaient co-participants de la racine (Israël) et de la graisse de l’olivier.
Voilà ce que devait être la Véritable Église de Yeshoua : Juifs et Non-Juifs croyants en Yeshoua tous réunis ensemble, un même et seul Esprit et corps. Tous enfants d’Abraham et frères de Yeshoua.
Cela voulait-il dire qu’il n’y aurait plus de Juifs ? Plus de Grecs ? Plus d’européens, plus d’africains ? plus d’hommes ni de femmes ? Plus d’esclaves et hommes libres ? etc.
NON. Au contraire, chacun est complémentaire les uns des autres. C’est l’unité des différences en Yeshoua qui doit faire l’Église Véritable. (Attention, ne pas confondre avec l’œcuménisme).

Donc : 
a) il n’y a ni Juif, ni Grec :
Les Juifs ont la Thora mais sont incrédules, tandis que les croyants des nations ont la Foi mais pas la connaissance. Ancienne et nouvelle Alliance, l’une ne va pas sans l’autre. Foi et connaissance sont le pilier principal de l’Église.
 
b) il n’y a ni esclave, ni homme libre :
L’esclave devient libre en Yeshoua car la vérité le libère, et l’homme libre devient esclave du Mashiah car l’Amour le pousse a servir son Maitre. Vérité et liberté: deuxième pilier de l’Église.
 
c) il n’y a ni mâle, ni femelle :
L’homme n’est pas supérieur à la femme, la femme a les mêmes droits et devoirs que l’homme. La femme reste soumise à son mari car il est son chef ; et le Chef de l’homme c’est Yeshoua. Respect et soumission: troisième pilier de l’Église.
 
d) vous êtes un dans Yeshoua HaMashiah :
« Car aussi nous avons tous été baptisés d’un seul Esprit pour être un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit hommes libres; et nous avons tous été abreuvés pour l’unité d’un seul Esprit ». (1 Corinthiens 12:13 )
« Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés pour une seule espérance de votre appel ». (Éphésiens 4:4)
 
Conclusion :
Voilà ma vision de la Véritable Église vu à travers ce verset de Galates 3 :28.
Accepter de faire partie de l’Église véritable de Yeshoua, dans le Messianisme, ne fait pas de nous des êtres à part, n’ayant plus de personnalité, ni de pays, ni de patrie ou de race.
Dans le livre de la révélation, Jean nous parle d’une vision concernant une grande foule que personne ne pouvait dénombrer, de toute nation, tribu, peuple et langue …
Nous devons au contraire accepter les différences, considérant que c’est un grand bien; chacun de nous ayant une pierre unique à apporter à l’Édifice.
« Et par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection. Et que la paix du Mashiah, à laquelle aussi vous avez été appelés en un seul corps, préside dans vos cœurs; et soyez reconnaissants. » (Colossiens 3 :14-15). Amen.

Dimanche 27 février 2011
Christian Douce.