Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

jeudi 19 juillet 2012

Repères chronologiques ...

Naissance, mort et résurrection du Seigneur

(Remarques et commentaires d'après le graphique ci-dessous)

1) Nous savons très bien que notre Seigneur Yéchoua n'est pas né un 25 décembre de l'an 0, puisque d'une part cette année 0 n'existe pas, et que d'autre part le 25 décembre, jour de la fête de la Noël, n'est rien d'autre que la commémoration d'une ancienne fête païenne solaire, qui célébrait le solstice d'hiver « Natalis Solis Invicti » (renaissance du soleil invaincu).
De plus, en se référant à Luc 2 : 8, il parait évident que sa naissance n'a pas pu avoir lieu en hiver, car les bergers passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux; ce qu'ils n'avaient pas l'habitude de faire en hiver.

2) Yéchoua est vraisemblablement né entre - 7 et - 5, car Hérode, qui mourut peu avant la Pâque de l'an - 4, était toujours en vie lors de la naissance du Seigneur, et il voulut éliminer l'enfant en décrétant la mort des nouveaux-nés de moins de deux ans vivant à Bethléem (Matt. 2 : 16).
D'autre part, il y aurait bien eu un phénomène céleste (conjonction de planètes vers - 7 ou trajectoire de vénus ?) et un recensement décrété par César Auguste dès - 8 (Matt. 2 : 1-2; Luc 2 : 1-7).

Précisons également que, dans leurs calculs chronologiques, les historiens passent habituellement de l'année - 1 à l'année + 1, sans tenir compte de l'année 0 qu'ils savent inexistante.

3) L'empereur Tibère a succédé à Octave Auguste en l'an 14 ap. J.-C. et, comme beaucoup d'empereurs romains, il a été acclamé plusieurs fois « imperator » (même avant de devenir officiellement empereur); soit en 5, en 7, en 8, en 11, en 12, et en 18. Cependant, c'est en l'an 12 que Tibère aurait commencé a régner sur certaines provinces de l'est comme co-régent.

Si l'on se réfère à cette date de l'an 12 (et non à celle de l'an 14), « la quinzième année du règne de Tibère », mentionnée dans Luc 3 : 1, correspondrait à l'an 27, qui est l'année du début du ministère de Jean le Baptiste, mais aussi, un peu plus tard dans la même année, du ministère du Seigneur Yéchoua.

4) Dans Luc 3 : 23, il est précisé que le Seigneur commença son ministère, alors qu'il avait environ 30 ans; ce qui signifie qu'il n'avait pas 30 ans ! Si le Seigneur est né en - 6, il avait alors 32 ans lorsqu'il commença son ministère en automne 27.

5) Dans Jean 2 : 20, les pharisiens déclarent qu'il a fallu 46 ans pour rebâtir le Temple. La majorité des historiens s'accordent à dire que les travaux du Temple ont débuté en - 20 ou en - 19. Donc, cette déclaration n'a pas pu être faite avant l'an 27; mais selon le contexte, c'est probablement peu avant la Pâque de l'an 30, lorsque Yéchoua fit son entrée solennelle à Jérusalem que cette déclaration lui fut annoncée (Matt. 21, Marc 11 et Luc 19).

6) Nous pouvons affirmer que le Seigneur est bien mort un mercredi (le 14e jour du premier mois où on célébrait la Pâque), puisqu'il est resté 3 jours et 3 nuits au sein de la terre et qu'il est ressuscité un samedi soir (Luc 24 : 1-3). Or, entre l'année 27 et 33, il y a uniquement deux dates qui peuvent correspondre au jour de la crucifixion du Seigneur : soit le mercredi 9 avril de l'an 27 ou le mercredi 5 avril de l'an 30.
Si la date de l'an 27 semble idéale d'un point de vue lunaire, l'an 30 est plus vraisemblable d'un point de vue historique. (Et cette date nous fournirait un indice déterminant pour le calcul correct du jour de la nouvelle lune).

7) Une prophétie d'une grande importance nous renseigne sur cette époque du ministère du Seigneur et de sa mort : la prophétie des « 70 semaines de Daniel ».
Il y est écrit qu'au terme des 69 premières semaines prophétiques de 7 ans (69 x 7 = 483 années), « un homme consacré sera retranché » (Dan. 9 : 26). Quoiqu'il y ait plusieurs lectures différentes de cette prophétie, il est assez remarquable de constater que les différentes façons de calculer la prophétie aboutissent pratiquement à la même date (l'an 27, ou 30).

Si nous admettons que ces 70 semaines ont commencé lors de la promulgation du décret d'Artaxerxès Ier en 457 av. J.-C. (Esdras 7), nous arrivons alors en l'an 27 (l'année 0 n'existant pas, il faut ajouter 1 an pour le calcul arithmétique : - 457+ 483 + 1 = 27). (Certains débutent ce calcul à partir de la vingtième année d'Artaxerxès Ier en - 445 (Néhémie 2 : 1-6), et arrivent en l'an 30 en considérant des années prophétiques de 360 jours, composées de 12 mois et de 30 jours chacun).

Cet homme consacré (oint), puis retranché (mis à mort) est vraisemblablement le Seigneur Yéchoua qui a commencé son ministère en automne 27 et a été crucifié lors de la Pâque de l'an 30. (Certains considèrent qu'il s'agirait de Jean le Baptiste). Remarquons que le verset de Daniel 9 : 26 nous dit bien que « l'homme » doit d'abord être consacré (en 27), puis ensuite retranché (en 30).

D'autres, considérant que le Seigneur a été crucifié à la moitié de la 70e semaine de Daniel (Dan. 9 : 27), affirment que son ministère a forcément duré trois ans et demi. Attention, ce raisonnement est incorrect ! Le verset de Daniel 9 : 27 ne concerne absolument pas Yéchoua, mais bien la « Bête » des derniers jours qui fera cesser le sacrifice et l'offrande à la moitié de la dernière semaine de 7 ans (Dan 12; II Thess. 2; Apoc. 13 : 5).

Il est certain que le Seigneur n'a jamais fait d'alliance (de 7 ans) avec qui que ce soit, et il n'a jamais mis fin aux sacrifices et aux offrantes, qui ont perduré après sa résurrection. Seul le verset 26 concerne directement Yéchoua. D'ailleurs, il est évident que cette 70e semaine prophétique n'a pas encore eu lieu, car la Justice éternelle n'est pas encore instaurée (Dan. 9 : 24).



Avertissement :

Ce petit article n'est qu'une hypothèse parmi d'autres et ne prétend certainement pas être une vérité historique absolue. D'autres chronologies ont été proposées et certaines avancent des arguments et des détails très intéressants. Le débat reste donc ouvert ...

Quoi qu'il en soit, ce genre de recherche ne devrait en aucun cas diviser les croyants ni les opposer les uns aux autres, car nous sommes tous à la recherche de la Vérité.
Le plus important n'est-il pas de s'attacher aux fruits de l'esprit, de rechercher l'Amour et de garder l'espérance du Royaume de Dieu ?
 
Salutations et cordial shalom
Jacquy Mengal