Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

dimanche 23 novembre 2014

Que faut-il penser du livre d'Hénoch ?

Fragment 4Q201 du livre
 d'Hénoch trouvé à Qumran
Le livre d'Hénoch est un récit pseudépigraphe (l'auteur qui prétend être Hénoch ne l'est pas), qui fut composé entre le IIIe et le Ier siècle avant notre ère. Il fait partie de la littérature apocalyptique juive et est considéré comme apocryphe (caché ou douteux). De ce fait, il n'a pas été repris dans le Canon de la Bible hébraïque (l'Ancien Testament) ni dans celui du Nouveau Testament. Il n'a pas non plus été repris dans la Bible des Septante (version grecque de la Bible hébraïque) et seule l’Église orthodoxe éthiopienne le considère comme canonique (1).

Sa composition

L'ensemble de l'ouvrage est composé de cinq livres, plus le Livre des Géants, dont on a découvert uniquement des fragments dans les grottes de Qumran. Il est subdivisé en 105 chapitres recomposés d'après des portions du livre retrouvées en hébreu, en araméen et en grec (2). Ces livres sont :

1) Le Livre des Veilleurs (1-36) : récit de la rébellion des anges et de leur chute ; révélations angéliques lors des différentes visions d'Hénoch. Ce livre n'est pas daté avec précision.

2) Le Livre des Paraboles (37-71) : écrit vers 30 av. J.-C. Visions et paraboles concernant la fin des temps et le Jugement + l'apocalypse dite de Noé.

3) Le Livre des Écrits astronomiques (72-82) : écrit à la même époque que le Livre des Veilleurs (3), il décrit l'astronomie et la météorologie.

4) Le Livre des Songes (83-90) : écrit au IIe siècle av. J.-C., ce livre relate les visions d'Hénoch.

5) Le Livre de l’exhortation et de la malédiction, appelé aussi L’Épître d'Hénoch (91-105) : livre d'avertissements et d'exhortations écrit au Ier siècle avant notre ère.

Le Livre des Géants : trop fragmentaire pour être défini, mais il concernait vraisemblablement les géants issus de l'union entre les anges et des femmes (Gen. 6 : 1-2).

Critiques et commentaires :

Pourquoi cet ouvrage n'a-t-il pas été repris dans le Canon de la Bible hébraïque ?
Le livre d'Hénoch a été écrit très tard (entre le IIIe et le Ier siècle av. J.-C.) ; donc bien après la rédaction du dernier livre de la Bible hébraïque (+/- vers - 400). De plus l'auteur prétend être Hénoch lui-même et avoir transmis son récit à la postérité par Noé (voir chapitre 81) ; ce qui semble très peut vraisemblable, car la Bible ne parle pas de cela.

Son style apocalyptique mêle le genre fantastique au récit légendaire, exemples :

  • Au chapitre 7, les géants mesurent 300 coudées, soit 150 mètres de haut ! Ce qui est peu crédible d'un point de vue morphologique et anatomique (des hommes de plus de 2 m ont déjà des problèmes de ce genre). Ceci dit, les géants ont bien existé (Gen. 6 : 4).
  • Aux chapitres 12 et 13, Hénoch devient l'intermédiaire entre Dieu et les anges (bons et mauvais). Dans la Bible, aucun homme n'a jamais eu une telle position.
  • Au chapitre 18, il est dit qu'une pierre supporte les angles de la terre. Ce qui est bien sûr tout à fait faux.
  • Au chapitre 58, deux monstres (Léviathan et Béhémoth) dévoreront les pécheurs ! Cela ne se retrouve absolument pas dans la Bible.
  • Au chapitre 77, les dimensions du soleil et de la lune seraient égales. Sans commentaire !
  • Au chapitre 79, la lune changera sa trajectoire et ne paraîtra plus en son temps. Cela n'est pas confirmé par la Bible.
  • Au chapitre 105, Lamech, le petit-fils d'Hénoch, engendra un enfant étrange et différent des humains qu'il appela Noah (Noé). Cette description est complètement fantaisiste et irréelle puisque Noé était un homme normal.

La doctrine de l'immortalité des âmes (fausse) semble avoir influencé quelque peu l'auteur, et l'issue finale des pécheurs n'est pas claire (anéantissement définitif, puis dévorés par deux monstres ou souffrance éternelle dans le feu ?).

  • Au chapitre 22, les âmes des pécheurs souffrent à tout jamais dans un lieu de rétention, alors qu'aux chapitres 45, 54 et 90, les pécheurs sont effacés de la terre et disparaissent dans le feu. La Bible affirme que les pécheurs non repentis seront anéantis définitivement dans un lac de feu (Apoc. 20 : 14-15 ; Mal. 3 : 19).
  • Aux chapitres 102 et 105, les âmes des pécheurs sont tourmentées à jamais dans les flammes. La Bible affirme que l'âme n'est pas immortelle et que l'âme qui pèche mourra (Ézé. 18 : 4).

Il y a aussi des incohérences et des contradictions par rapport aux livres reconnus de la Bible :

  • Au chapitre 14, la description du trône de Dieu ne correspond pas à celles faites dans le livre de l'Apocalypse, chapitre 4, dans Daniel, chapitre 7 ou Ézéchiel 1.
  • Aux chapitres 58, 67, etc, les Archanges sont appelés : « saint Michel et saint Raphaël ». Cette façon de nommer les anges ne se retrouve pas dans la Bible.
  • Au chapitre 61, le Fils de l'homme est caché et révélé uniquement aux élus. Faux, le Fils de l'homme (le Seigneur) s'est bien révélé aux hommes (Luc 17 : 24-25 ; Jean 1 : 14 ; Matt. 11 : 19 et Matt. 20 : 28).
  • Au chapitre 68, il est dit que les hommes n'ont pas été créés pour écrire leur croyances sur le papier. Qui a alors écrit la Bible ?
  • Au chapitre 70, un ange dit à Hénoch : « Tu es le Fils de l'homme... ». Seul le Seigneur Yéchoua (Jésus-Christ) porte ce titre ! Voir Matt. 16 : 13 à 17.
  • Aux chapitres 84 à 89, les visions d'animaux restent inexpliquées (même si a posteriori, nous pouvons en comprendre le sens). Dans la Bible, toutes les visions prophétiques sont expliquées (avant leur réalisation).

Mais il faut aussi reconnaître que le livre d'Hénoch contient quelques détails intéressants qui peuvent éclairer certains passages des Écritures :
Aux chapitres 46, 61 et à d'autres endroits, il est question du « Fils de l'homme » qui se tient aux côtés du Très-Haut. Cette précision très importante et prophétique mérite d'être soulignée car elle nous fait évidemment penser au Messie lui-même qui se tient aux côtés du Père Tout-Puissant. Notez que le livre de Daniel décrit la même scène (Dan. 7 : 13-14). C'est donc peut-être dans le livre de Daniel que l'auteur du livre d'Hénoch a trouvé cette information (?). C'est aussi probablement pour cette raison que le judaïsme a rejeté ce livre ; ce Fils de l'homme faisant peut-être trop penser au Messie Yéchoua ?

D'autre part, un passage du Nouveau Testament cite deux versets du livre d'Hénoch :

« C'est Hénok, septième descendant d'Adam en ligne directe, qui, il y a longtemps, a prophétisé à leur sujet en ces termes : 'Écoutez ; le Seigneur va venir avec ses saints anges par dizaines de milliers, afin d'exercer le jugement sur tous, afin de condamner tous les méchants pour toutes les mauvaises actions qu'ils ont commises dans leur révolte contre Dieu et pour toutes les paroles affreuses que ces pécheurs sans respect on prononcées contre lui' » (Jude 14-15).

Ces paroles correspondent à Hénoch 58 : 8 et 2 : 1 (ou 60 : 8 et 1 : 9 pour une autre version). Mais l'origine de ce passage de Jude et d'Hénoch 2 : 1 provient probablement de Deutéronome 33 : 2.

Et enfin, un autre verset dans II Pierre 2 : 4 ressemble quelque peu aux versets 6 à 9 du chapitre 10 du livre d'Hénoch. (Ce qui ne signifie pas nécessairement que Pierre ait trouvé son inspiration dans le livre d'Hénoch) :

« Car Dieu n'a pas épargné les anges qui avaient péché, mais il les a jetés dans l'enfer où ils sont gardés enchaînés dans l'obscurité pour le jour du Jugement. » (II Pierre 2 : 4).

« 6. Puis le Seigneur dit à Raphaël : Prends Azazyel, lie-lui les pieds et les mains ; jette-le dans les ténèbres ; et abandonne-le dans le désert de Dudael. 7. Fais pleuvoir sur lui des pierres lourdes et pointues ; enveloppe-le de ténèbres. 8. Qu’il y reste à jamais, que sa face soit couverte d’un voile épais ; et qu’il ne voie jamais la lumière. 9. Et quand se lèvera le jour du jugement, plonge-le dans le feu. » (Hénoch 10 : 6 à 9).

Conclusion

Parfois, les Écritures citent des passages d'auteurs profanes et ce n'est évidemment pas pour cette raison que l'auteur cité fut divinement inspiré. Voici un exemple flagrant dans le Nouveau Testament :

« C'est un Crétois lui-même, un de leurs propres prophètes, qui a dit : 'Les Crétois ont toujours été des menteurs, de méchantes bêtes, des paresseux qui ne pensent qu'à manger'. » (Tite 1 : 12).

Cette citation vient du poète crétois Epiménide de Cnossos (vers 500 av. J.-C.).

De la même façon, Jude a très bien pu citer un passage du livre d'Hénoch, qui se trouve aussi dans le Deutéronome, sans pour autant que le livre d'Hénoch soit inspiré par Dieu.
On a retrouvé dans les grottes de Qumran un grand nombre de livres, souvent à l'état fragmentaire, qui ressemblent très forts à ceux de la Bible, mais ces livres ne sont pas pour autant divinement inspirés (4).

Quant à Hénoch lui-même, notez qu'il est bien mort (5), même si c'est le Seigneur qui l'a enlevé, afin qu'il ne subisse pas la mort ignominieuse que lui réservaient les hommes méchants de son époque :

« Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » (Gen. 5 : 23-24, L. Segond).

« 5 C'est par la foi qu'Hénoch fut enlevé pour qu'il ne vit point la mort, et qu'il ne parut plus parce que Dieu l'avait enlevé (...) 13 C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises ... » (Héb. 11 : 5 à 13, L. Segond).

« Personne n'est jamais monté au ciel, excepté le Fils de l'homme qui est descendu du ciel. » (Jean 3 : 13).

Remarquez que la vie d'Hénoch fut bien de 365 ans et que le verset de Hébreux 11 : 13 dit bien qu'il est mort comme tous les autres hommes de Dieu !

Notes :

1) Source : Wikipédia
2) Lien du livre d'Hénoch utilisé : http://www.areopage.net/atxtheb/Henoch.pdf
3) Les Veilleurs ou Vigilants sont les anges qui ont quitté leur rang pour s'unir à des femmes et engendrer ainsi une race de géants (Gen. 6 : 1-3 ; Jude 6/Hénoch 7 : 1-2).
4) Michael Wise, Martin Abegg, Jr. et Edward Cook, Les manuscrits de la mer Morte, Éditions Perrin, collection tempus, 2003.
5) Voir l'article « Où va-t-on après la mort ? » sur ce blog.

Salutations cordiales
Le 23 novembre 2014
Jacquy Mengal