Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

mercredi 1 mars 2017

Quand aura lieu la guerre de Gog et Magog ?

Introduction

Pour une grande majorité de croyants, il n'y a plus aucun doute que nous sommes à l'époque du temps de la fin. Or, il existe une prophétie dans la Bible qui nous annonce l'arrivée d'une guerre appelée "la guerre de Gog et Magog".
Alors que ce conflit futur est mentionné autant dans la Bible hébraïque (le Premier testament) que dans le Nouveau testament, il est surprenant de constater qu'il existe plusieurs interprétations, parfois contradictoires, quant au moment où aura lieu cette guerre.

Dans le Premier testament, ce conflit est décrit en détail dans les chapitres 38 et 39 du livre du prophète Ézékiel. L'Apocalypse, dans le Nouveau testament, nous parle également de cette guerre, mais plus brièvement. Néanmoins, le chapitre 20 de ce livre nous fournit une précision capitale quant au moment de son déclenchement.
Mais voyons d'abord qui sont Gog et Magog.

Que représentent Gog et Magog et d'où viennent-ils ?

D'après certains textes juifs (Guématrie), la valeur numérique du nom «Gog et Magog» totaliserait la somme de 70, (גוג ומגוג = Gog et Magog), soit le nombre de nations (non-juives) réparties dans le monde ; ce qui est effectivement corroboré par la Torah :

«Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, quand il sépara les enfants des hommes, il fixa les limites des peuples d'après le nombre des enfants d'Israël ...» (Deut. 32 : 8, version L. Segond).

«Avec les deux fils de Joseph nés en Égypte, le total des membres de la famille de Jacob qui s'installèrent dans ce pays était de soixante-dix.» (Gen. 46 : 27).

Ainsi, selon certains exégètes, «Gog et Magog» représenteraient l'ensemble des nations.
Le verset 8 d'Apocalypse 20 parle également de nations répandues dans le monde qui sont appelées «Gog et Magog».

«... et il s'en ira tromper les nations répandues dans le monde entier, c'est-à-dire Gog et Magog...» (Apoc. 20 : 8).

C'est du reste ce que le prophète Ézéchiel déclare également, tout en précisant qui sont ces nations et d'où elles viennent (Ezék. 38 : 5 à 6 et verset 15).

«Tu viendras de ton pays, de l'extrême nord, à la tête de troupes de toutes nationalités : tous montés sur des chevaux, vous formez une puissante armée.» (Ezék. 38 : 15).

On remarque donc que Gog et Magog représentent plusieurs peuples qui se ligueront contre Israël dans le futur. Et bien que l'identité de Gog et Magog ne soit pas encore établie avec certitude, le livre de la Genèse nous dit que Magog était le fils de Japhet, troisième fils de Noé (Gen. 10 : 2).
Si le nom de Magog désigne plutôt un pays, Gog serait en fait le nom du dirigeant suprême de la coalition de plusieurs peuples alliés à Magog :

«Le Seigneur m'adressa la parole : - Toi, l'homme, dit-il, dirige ton regard vers Gog, chef suprême des peuples de Toubal et de Méchek, au pays de Magog. ...» (Ezék. 38 : 2).

Toubal, Méchek et Gomer seraient aussi des peuples issus de Japhet (Gen. 10 : 2), et Bet-Togarma serait un peuple issu de Gomer (Gen. 10 : 3/Ezék. 38 : 6).

Si nous ignorons également les lieux précis où résident actuellement ces peuples, il ne fait aucun doute qu'ils se trouvent au nord d'Israël :

«Les soldats du pays de Gomer, ceux de Bet-Togarma, à l'extrême nord, iront avec toi par bataillons entiers, ...» (Ezék. 38 : 6).

«Je vais intervenir contre toi, Gog, chef suprême des peuples de Méchek et de Toubal. Je te ferai sortir de ton pays, je te forcerai à quitter l'extrême nord pour aller attaquer les montagnes d'Israël.» (Ezék. 39 : 2).

Pour certains historiens, ces peuples habiteraient de nos jours en Turquie. Méchek aurait donné son nom à l'ancien peuple de Mushki installé en Anatolie, et Toubal correspondrait à un autre peuple ancien d'Anatolie dont la capitale s'appelait Tabal. La maison de Togarma (Bet-Togarma) représenterait le peuple arménien.

Il s'agit bien-sûr, ici, d'une hypothèse, car d'autres érudits pensent que ces peuples se trouveraient plutôt en Russie, et même pour une partie en Mongolie !
Il est vrai que si la Turquie se situe bien au nord d'Israël, l'extrême nord appelé aussi Septentrion, se trouve bien plus au nord de la Turquie !
Ainsi, le nom de la ville de Moscou (Moskva) viendrait de Méchek et Toubal aurait donné son nom à la ville russe sibérienne de Tobolsk.

En fait, il est possible que ces peuples anciens aient migré, après le Déluge, d'abord en Asie Mineure où ils auraient laissé des traces de leur passage, puis qu'ils aient continué leur route vers l'extrême nord pour s'y établir définitivement ; car la Bible nous dit qu'ils se sont rendus dans les régions côtières au nord d'Israël dans un premier temps, puis qu'ils se trouveront à l'extrême nord à l'époque de la fin :

«D'eux sont issues les populations dispersées le long des côtes, réparties par pays selon la langue et par clans dans chaque nation.» (Gen. 10 : 5).

«Alors tu partiras de ton pays, des extrémités du septentrion, toi et de nombreux peuples avec toi, tous montés sur des chevaux, une grande multitude, une armée puissante.» (Ezék. 38 : 15, version L. Segond).

Les alliés de Magog

Le texte nous dit aussi que d'autres peuples se joindront au pays de Magog pour attaquer Israël :

« Les soldats de Perse, d’Éthiopie, de Pout, s'équiperont tous de boucliers et de casques et iront avec toi.» (Ezék. 38 : 5).

L'ancienne Perse correspond bien-sûr à l'Iran, ainsi que d'autres pays limitrophes comme l’Afghanistan. L’Éthiopie biblique désignerait le Soudan et à la Corne de l'Afrique, et le pays de Pout la Libye actuelle. Or, en observant une carte géographique du monde, nous remarquons que ces pays ligués contre Israël sont situés aux quatre coins du monde par rapport au pays d'Israël qui est au centre.

« ... Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ... » (Apoc. 20 : 8, version L. Segond).

« ... Ils (Israël) se sont rassemblés en sortant des nations étrangères, ils ont acquis des troupeaux et des richesses et ils vivent au centre du monde. » (Ezék. 38 : 12).


Quand aura lieu cette guerre ?

Comme nous l'avons dit, il y a plusieurs interprétations, parfois contradictoires, quant au moment du déclenchement de cette guerre ultime. Il y a même des points de vue différents au sein d'une même religion, alors que la Bible nous donne pourtant plusieurs indices et détails précis sur l'époque de ce conflit.

- Pour le judaïsme rabbinique, la guerre de Gog et Magog a déjà commencé avec les différents conflits qui sévissent pour le moment au Moyen-Orient, et qui aboutiraient à une attaque frontale des nations coalisées contre Israël.
Cette confrontation finale des nations contre Israël devrait donc avoir lieu juste avant l'arrivée du Messie (Machia'h) qui y mettra fin en établissant une ère messianique de paix.

- Ce point de vue est partiellement partagé par quelques chrétiens évangéliques qui pensent qu'il y aura néanmoins deux guerres de Gog et Magog : une juste avant le retour du Messie (Jésus-Christ), puis une seconde à la fin du Millénium.

- Une troisième hypothèse suggère que ce conflit aura lieu uniquement à la fin du Millénium, comme cela est indiqué dans le livre de l'Apocalypse.

« Quand les mille ans seront passés, Satan sera relâché de sa prison, et il s'en ira tromper les nations répandues dans le monde entier, c'est-à-dire Gog et Magog. Il les rassemblera pour le combat, et ils seront aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer. » (Apoc. 20 : 7-8).

Analyse des textes

Permettez-moi de vous proposer ici le résumé d'une étude sur ce sujet réalisée collectivement par plusieurs frères et sœurs de notre assemblée.

Reprenons le texte des chapitres 38 et 39 du livre d'Ézékiel que nous commenterons en parallèle avec le chapitre 20 du livre de l'Apocalypse :

Ézékiel 38, versets 1 à 6 : Le Seigneur fera sortir plusieurs peuples coalisés de l'extrême nord et des quatre coins de la terre pour attaquer Israël.

Apoc. 20, versets 7 à 8 : Il est dit que Satan trompera les nations dans le monde entier (Gog et Magog) pour attaquer Israël.

Commentaire : Si c'est Satan qui séduit à nouveau ces nations, cela fera néanmoins partie du plan du Seigneur qui démontrera de cette façon sa gloire aux nations et à Israël (voir Ezék. 38 : 16 et 23). Notez bien que le nom « Gog et Magog », désignant ces nations et dont la valeur numérique totalise 70, figure bien dans ce passage d'Apocalypse 20, versets 7 à 8 (voir l'explication plus haut) !

Ézékiel 38, versets 8 à 16 : Il est dit que ces événements arriveront « après de nombreuses années ». Si cela peut se rapporter à notre époque actuelle, cette guerre peut aussi avoir lieu bien après, soit à la fin du Millénium.
Ensuite, le texte indique que le peuple d'Israël, qui sera attaqué, aura survécu aux guerres passées et qu'il sera revenu définitivement dans son pays pour y vivre en paix et en sécurité, après avoir quitté la diaspora. Les maisons ne seront plus fermées à clé et il n'y aura pas de murailles de protection.

Commentaire : Posons-nous alors la question : le peuple d'Israël a-t-il quitté définitivement les pays étrangers où il se trouve en diaspora depuis 2000 ans ? Israël et Juda sont-ils réunis comme cela est annoncé dans de nombreuses prophéties (ex. Jér. 3 : 18) ? Et enfin, les Israéliens d'aujourd'hui vivent-ils en parfaite sécurité dans leur pays sans murailles (le mur de séparation et le dôme de fer) ni portes fermées à clé ? Évidemment, la réponse est non !

Ézékiel 38, versets 17 à 23 : C'est bien le Seigneur lui-même qui interviendra contre cette coalition de peuples, et il y aura un grand tremblement de terre, des épidémies et des massacres entre ces peuples eux-mêmes. Le Seigneur leur enverra aussi des torrents de grêle et de pluie accompagnés de feu et de soufre.

Apoc. 20, verset 9 : Le feu et le soufre qui descendent du ciel pour anéantir les ennemis qui encerclent Israël et Jérusalem sont également confirmés dans ce passage.

Ézékiel 39, versets 1 à 5 : Le début du chapitre est une répétition de la menace du Seigneur. Mais le verset 4 nous livre un détail très important : c'est sur les montagnes d'Israël que l'armée de Gog et Magog sera anéantie. Ces montagnes peuvent très bien désigner le Golan, les collines de Samarie et/ou les hauteurs de la Jordanie !

Commentaire : Cela nous indique donc que cette bataille de Gog et Magog n'est pas la même que celle qui aura lieu à Harmaguédon ! En effet, c'est dans l'immense plaine de Jizréel, située aux pieds du mont Méguiddo, et dans la vallée de Josaphat que l'ennemi sera anéanti et non pas sur les collines où Gog et Magog seront détruits (Joël 3 : 1-2/Apoc. 16 : 16) !
Beaucoup de passages dans le Premier testament sont utilisés à tort pour affirmer que le conflit d'Harmaguédon est le même que celui de Gog et Magog. Mais il s'agit là d'un regrettable amalgame qui peut s'expliquer par le fait que le judaïsme n'a pas le livre de l'Apocalypse qui fournit ce détail si important du moment où aura lieu cette guerre de Gog et Magog !

Ézékiel 39, versets 6 à 7 : Le Seigneur interviendra jusque dans le pays de Magog pour les punir. Et ce sera pour Lui l'occasion ultime de manifester sa gloire et sa puissance face aux nations, mais également en Israël !

Commentaire : Ce passage pourrait laisser penser que le conflit aura lieu avant le retour du Messie, puisqu'il est dit que le peuple d'Israël reconnaîtra combien le Seigneur est saint. On pourrait se demander pourquoi une telle reconnaissance est nécessaire, si le conflit a lieu à la fin du Millénium, puisque le prophète Habacuc écrivit : « La connaissance du Seigneur glorieux remplira le pays aussi parfaitement que les eaux recouvrent le fond des mers » (Hab. 2 : 14) ?
Réfléchissons mes amis : si Satan est relâché à la fin du Millénium et qu'il séduit à nouveau les hommes, ne pensez-vous pas qu'il pourrait tout aussi bien tromper des Israélites qui auront pourtant été enseignés pendant des générations lors du Millénium ?
C'est probablement l'explication à donner à ce passage, car d'autres détails révélateurs vont nous prouver que c'est bien à la fin du Millénium que cette guerre aura lieu !

Ézékiel 39, verset 8 : Le Seigneur annonce que ces événements vont arriver et qu'ils commencent à se réaliser.

Commentaire : Cela veut dire que la prophétie concernant Gog et Magog était déjà en route à l'époque d'Ézékiel ! Effectivement, ces peuples existaient déjà depuis longtemps et ils étaient déjà en train de s'installer là où ils sont établis de nos jours.

Ézékiel 39, versets 9 à 10 : Après la bataille, les Israélites brûleront les armes de l'ennemi pendant sept ans et ils profiteront de ce butin comme combustible.

Commentaire : Il paraît évident que cette période de sept ans ne peut pas coïncider avec la dernière semaine de Daniel (d'une durée de sept ans également) pendant laquelle une tribulation prendra place en Israël comme dans le monde entier ! De nombreuses prophéties décrivent cette époque comme étant celle du temps de la fin, et nous y sommes déjà !
Mes amis, je vous mets au défi d'essayer de faire coïncider cette période post-Gog et Magog de sept années avec la chronologie du temps de la fin telle qu'expliquée dans de nombreux passages !
Par exemple : comment pourrait comprendre le passage dans Daniel 11 : 42 à 44 où il est dit que le roi du Nord (la Bête) soumettra les Libyens et les Éthiopiens pour ensuite faire face à une menace armée venant du Nord et de l'Est, alors que Gog et Magog auront comme alliés ces deux pays et que c'est le Seigneur qui les anéantira, et non pas le roi du Nord ? Cette contradiction est un exemple parmi beaucoup d'autres nous prouvant que la guerre de Gog et Magog n'aura pas lieu avant l'établissement du Millénium.

Ézékiel 39, versets 11 à 22 : Après la bataille, les ennemis d'Israël seront enterrés pendant sept mois dans un cimetière situé à l'est de la mer Morte. Ce lieu de sépulture se trouvera dans la Vallée des Passants et s'appellera la Vallée de la Multitude de Gog.

Commentaire : Si cette guerre a lieu avant le retour du Messie et l'établissement du Millénium, pensez-vous que la Jordanie accepterait que les Israéliens puissent enterrer une armée sur leur territoire, car l'Est de la mer morte est toujours en territoire jordanien ?
Il est évident que la réponse est à nouveau non !
Notez que certaines versions de la Bible écrivent « la mer » et d'autres « la mer Morte ». En effet, cette mer qui est de nos jours « morte » ne le sera plus dans le Millénium, et c'est peut-être la raison pour laquelle certaines versions écrivent simplement « la mer ».
D'autre part, nous savons par certaines prophéties que le pays d'Israël sera plus étendu durant le Millénium qu'il ne l'est aujourd'hui ; ce qui pourrait expliquer qu'il sera possible d'enterrer ces soldats morts sur l'ancien territoire de Ruben à l'est de la mer Morte.

Ézékiel 39, versets 23 à 29 : Ce passage est un récapitulatif qui résume pourquoi les Israélites ont été déportés et persécutés durant des siècles ! Mais le Seigneur leur donne cependant une exhortation à revenir à lui et leur promet de les rassembler et de les bénir sur la terre d'Israël.

Conclusion

Quoique ces peuples de Gog et Magog et leurs alliés existent depuis fort longtemps, une lecture attentive des prophéties du livre d'Ézékiel et de l'Apocalypse nous permet de penser que ce conflit ultime aura bien lieu à la fin du Millénium, lorsque Satan sera délié pour un peu de temps.

Au nom de notre assemblée,
Jacquy Mengal